+

Ce sur quoi il faut réfléchir, ce sont les conditions de l'insertion de l'action dans la situation actuelle. Gébé refuse la logique du tout ou rien, qui fait, comme dans de très nombreuses utopies, s'évanouir le réel au profit de schèmes perfectionnistes, à la limite irréalisables. Il préfère se soumettre à une logique plus exigeante : celle de l'action. C'est plus raisonnable. 

 

André Deligne : Gébé, l'an 01, une utopie contestataire